jeudi 30 août 2018

Nouvelle création
PURGE, BABY, PURGE de Sophie Perez et Xavier Boussiron 


LES SUBSISTANCES LYON 18,19,20 octobre 2018
THÉÂTRE DES AMANDIERS NANTERRE du 13 au 20 avril 2019
THÉÂTRE SAINT-GERVAIS GENÈVE 23,24,25 mai 2019

Bonsoir. On est la compagnie du Zerep. On va vous jouer "On purge bébé" de Georges Feydeau.

La compagnie du Zerep n’en est pas à son coup d’ essai en matière de « théâtre de répertoire ».
Déjà, Alfred de Musset (« Laisse les gondoles à Venise » en 2005) et Witold Gombrowicz (« Gombrowiczshow » en 2008) sont passés sous les fourches caudines de la ré-interprétation zerepienne. Là, où Musset avait été méticuleusement désossé pour ne conserver que les meilleurs morceaux du vrai Lorenzaccio, Gombrowicz était envisagé comme le personnage central d’une fresque proche de l’exégèse de son oeuvre et de sa forme à partir de « Les Envoutés » et « Opérette ».


Feydeau, avec la maitrise et la netteté comique qui sont sa gri e caractéristique, est l’inventeur d’un ri imparable ; ce ri , c’est un « théâtre de la pulsion » mariant frénésie, crise brutale et de névroses clownesques.
Il poussera le vaudeville dans ses ultimes retranchements jusqu’à son anéantissement.

Par la suite, il ne restera que le Boulevard qui, comme le souligne Violaine Heyraud, en est la version édulcorée « plus propice à l’analyse des sentiments et à l’élaboration ralentie d’une morale souriante ».

« On purge Bébé » est probablement la pièce la plus insolite que Feydeau ait jamais écrite. Derrière l’alibi scatologique bon-enfant et la radinerie psychologique qui gangrène l’esprit de famille, on sent que plane une noirceur di use.
Au fond, ce n’est peut-être pas si drôle.


Donc :
— L’ écroulement d’ un genre sur lui-même.
— Le théâtre de la pulsion, cette forme où le langage est dé é dans ses capacités et ses tentatives d’ explication.
— Le retour de la psychologie des personnages.
— L’habitude de croire une chose drôle, alors qu’ elle ne l’est pas. 

avec Sophie Lenoir, Gilles Gaston-Dreyfus, Stéphane Roger, Marlène Saldana, Tom Pezier