lundi 30 mars 2015




































BIOPIGS 

de Sophie Perez et Xavier Boussiron

avec Sophie Lenoir, Stéphane Roger, Marlène Saldana et Erge Yu

écrit avec la collaboration d’Arnaud Labelle-Rojoux


Voilà une bonne dizaine de raisons d’aimer Biopigs :

— C’est une pièce moins noire que Prélude à l’agonie, mais plus jaune qu’Enjambe Charles.
— Le titre «Biopigs», c’est l’antinomie entre le naturel et l’élevage intensif ; entre le for intérieur subtil et l’auto-légendarisation ramenarde ; entre le tempérament originel insaisissable et la renommée comme un débord obscur de la personnalité.
— Ça se déroule dans l’ Égo-center, un établissement de fitness-psychique qui propose des cures pour apprendre à gérer l’auto-complaisance, la traversée du désert et l’envie de come-back. 
— Apparemment, l’Égo-center est dirigé par le Docteur Weberling (sorte de Furby en pleine chimio) assistée d’une petite chinoise (sorte d’ange-gardien), dans une ambiance anti-New age. Par contre une chose est certaine : Weberling vocifère comme un charretier quand on lui parle de «spectacle jeune public».
— Un petit avertissement : Ne jamais se faire distancer par sa propre enfance si on ne veut pas finir comme un adulte ordinaire.
— A Maubeuge, de nombreux spectateurs ont dit «C’est une pièce très bien écrite».
— Dans Biopigs, pas de personnage en quête d’auteur ; mais une avalanche de fins en quête d’histoires.
— Il y a un passage secret.
— A force de fins, on arrive à un commencement ; et Ludwig II de Bavière, Sammy Davis Jr Peggy Guggenheim apparaissent. Mais ce sont bien Marlène Saldana, Sophie Lenoir et Stéphane Roger. Et il y a de la mutinerie dans l’air.
— Un petit avertissement, au passage : Ne jamais se faire distancer par sa propre enfance si on ne veut pas finir comme un adulte ordinaire.
— Dans Biopigs, on entre dans le ventre de l’imaginaire et on tombe nez-à-nez sur Pinocchio.
Bienvenue à la boucherie ! Vous dansez, mademoiselle ?...



Création les 18 et 19 mars 2015, Le Manège/Maubeuge, Festival VIA
Les 3 et 4 avril 2015 à la MAC Maison des arts de Créteil dans le cadre du Festival Exit 
Du 9 au 19 avril 2015 au Théâtre des Amandiers, Nanterre
Du 16 au 19 septembre 2015, aux Subsistances, Lyon 
Les 7 et 8 octobre 2015 à La Criée, Marseille - dans le cadre du festival Actoral 
Les 21 et 22 janvier 2016 à l'Arsenic, Lausanne